Accéder au contenu principal

Articles

Bifurquez en lisant ce post ...

De la transformation digitale au platform design

Articles récents

Résilience et technologie : ce que nous aurons perdu dans le monde d’après ?

Confinement par résilience
Photo by visuals on Unsplash

La résilience est la capacité d’un écosystème à encaisser une perturbation puis à recouvrer son état initial de normalité. Pour nous, les humains qui apprenons de nos expériences, nous pouvons apprivoiser ce pouvoir de résilience sans altérer au final le “faire société” ; voire même améliorer l’état de normalité en le rendant plus réactif à recouvrer son état normal. Mais nous, les humains sommes capables aussi de l’effet inverse, on peut aussi ne pas recouvrer l’état initial parce qu’on aura choisi de l’altérer, inconsciemment ou à dessein pour le meilleur ou …pour le pire. C'est notre coté génial ou apprenti sorcier, c’est selon, notamment avec la technologie, et ce depuis la nuit des temps. De notre besoin de résilience naît l’innovation. Du coup, on rêve, on fantasme la résilience comme clé de survie dans un monde “collapsologisé”. Notre société traverse des crises multiples alors qu’elle baigne plus que jamais dans une s…

L’anthropocène à la vitesse du numérique

J'ai contribué à une étude au sein de mon cabinet autour de la thématique du bon usage de la donnée, et plus particulierement sur l'enjeu de l'écologie de la donnée. Cette étude est disponible par butinage sur le blog Demain d'infhotep.

Et si le fameux "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" n'était plus de mise à l'ère de l'antropocène ?
Peut-on continuer à produire en puisant dans les ressources naturelles sans limites ? Notre monde la Terre est un écosystème fini, régi par des équilibres. Or l’écologie de la donnée avec ses dimensions tangibles (le hardware qui encapsule le software et son fuel la data) semble obéir à un principe inéluctable de la planète comme ressource infinie.
 Nous devons tenir compte que l’écosystème de la donnée s'imbrique dans un écosystème plus large, l’écosystème de la Terre, que ce qui fait écologie est ce qui interagit avec son environnement immédiat. Nous ne pouvons plus maintenir l’écosystème de…

Nouveau paradigme de l'internet : protéger l’usager pour mieux innover dans les services par la portabilité des données à caractère personnel

Le RGPD pour protéger les données à caractère personnel de l’usager...  Le RGPD impacte profondément l’interaction des entreprises avec leurs utilisateurs, dans le pilotage de la conformité à la loi Informatique et Libertés, notamment pour garantir la traçabilité du consentement. C'est le premier chantier en cours, dont tout le monde parle. Des nouvelles règles de contrôle sur l’«adequacy » sont mises en place. A Infhotep (oui, c'est le cabinet que je viens de rejoindre, je fais un peu de pub), on accompagne des grandes groupes et collectivités pour qu'ils gagnent en autonomie dans la mise place d’une solution de pilotage de la conformité, à grande échelle, sur l’ensemble des filiales et services. L’offre Infhotep se singularise dans la simplification du pilotage via un outil dédié. Le rôle du DPO (Data Protection Officer) est facilité : il renforce son efficience sur le suivi de la mise en conformité sur plusieurs filiales (ou services). Et surtout, il peut assurer la red…

Qui suis-je ?

Je suis François VERRON, j'ai l'âge de 1968. J'ai près de 20 ans d'expérience pro dont 15 dans le digital. Je suis consultant, blogger et veilleur, observateurs des usages numériques.

J'ai suivi un parcours universitaire en Sciences Humaines (Sociologie, Sciences du jeu) mais aussi en Management de l’innovation (ESIEE). Et je ne cesse de me former (apprentissage permanent) : récemment par exemple, j’ai abordé la culture maker et fablab en suivant en part time un cursus hybride avec l’Institut Mines Telecom.

J’ai débuté ma carrière professionnelle en tant que concepteur de dispositif d’apprentissage par le jeu (à la Villette, en 1994), puis je suis entré dans le digital par le design d’expérience utilisateur en intégrant le Studio Sqli (début des années 2000), à l’époque, précurseur des approches de conception en design UX et Permission Marketing, période qui m’a durablement façonné .

J’interviens depuis en tant que praticien et observateur sur les sujets de digita…

Les enjeux de réinvention des plateformes centralisées qu'impose la blockchain. (seconde partie)

Voici la seconde partie de la réflexion à propos de l'impact de la blockchain sur les plateformes centralisées. 
Je vous invite à consulter la première partie où j'explique pourquoi et comment, la blockchain renforce les plateformes centralisées (sic) en simplifiant leur chaine de valeur.


En résumé,  j'y développe l'idée selon laquelle les plateformes centralisées ne vont pas disparaitre et vont intégrer la technologie blockchain tout en restant centralisées. Car elles restent maitresses de l'ensemble des moments de vérités de la mise en relation. Ceux-ci font processus, celui du Design de la Confiance qu'on peut qualifier de chaine de valeur des plateformes centralisées. La transaction qui constituait une barrière à l'entrée de cette chaine de valeur tombe grâce à la blockchain. Ce qui va du coup pousser ces plateformes à se réinventer dans une certaine mesure, sans pour autant être court-circuitées...


Se réinventer pour faire face à 3 enjeux de la blockchain

Et si, la blockchain renforçait les plateformes centralisées (sic) en simplifiant leur chaine de valeur ? (première partie)

Résumé :les plateformes centralisées ne vont pas disparaitre et vont intégrer la technologie blockchain tout en restant centralisées. Car elles restent maitresses de l'ensemble des moments de vérités de la mise en relation. Ces moments constituent le Design de la Confiance, qu'on peut qualifier de chaine de valeur des plateformes centralisées. Alors oui, la transaction qui constituait une barrière à l'entrée de cette chaine de valeur tombe grâce à Blockchain. Ce qui va du coup pousser ces plateformes à se réinventer dans une certaine mesure, sans pour autant être court-circuitées...



Je complète ici ma réflexion concernant la technologie blockchain et son impact sur la stratégie de marque et les plateformes centralisées (lire mon premier billet à ce propos). 

Je publie ce billet clairement à contre courant et qui porte sur un sujet que je trouve complexe... J'en prends le risque, en échange de votre bienveillance ;). 

Je vais procéder en 2 parties.


Première partie : Et si, …