News Ticker

Menu

Google mise (aussi) sur l'hyperlocal avec l'essor de l'internet mobile.

Deux illustrations innovantes majeures qui nous font entrer davantage dans le monde hybride (le réel devient interactif ), une dynamique que la locomotive Google va accentuer

Les Favorite Places on Google ou la mise à disposition d'autocollant interactif d'ereputation locale sur la devanture du commerçant du coin



Il s'agit d'une solution simple (le QR code) de matérialisation de l'interactivité entre le monde réel ( ici la boutique d'un commerçant) et sa présence digitale( ici, les avis déposés par les consommateurs concernant ce commerçant sur Google) sous la forme d'un autocollant apposé sur la vitrine. Nous entrons un peu plus chaque jour dans un monde qu'il convient de considérer comme hybride où les lieux deviennent le théâtre d'une nouvelle forme d'interactivité ( les hyperlieux).

On pourrait imaginer que les clients exploitent aussi ce tag pour écrire, éditer la boutique en déposant en live leur avis ... Une sorte d'incitation à commenter via son smartphone. Pagesjaunes, Dismoiou, voire aussi des annonceurs bénéficiants d'un réseau physique de boutiques, agences, enseignes ( je pense aux banques, je pense au label touristique, aux commerçants nomades des marchés,...) vont devoir réagir vite pour faire face à google qui va certainement déployer cette initiative en Europe. Encore faut-il avoir un capital d'avis conséquent sur les commerçants indexés dans la base de ces annuaires ou réseau d'enseignes ... Google l'a compris depuis longtemps et ce n'est pas faute de vous avoir prévenu ;-)

A noter : le format de QR Code qu'utilise Google n'est évidement pas un flashcode (format "officiel" distribué en France) mais mobiletag par exemple, propose un lecteur de tag universel pouvant lire tout format (également disponible aussi sur l'App Store).




Autre indicateur de la prise en compte de l'hyperlocal par Google

Google vient de lancer Google goggles ( lunettes en anglais) une application mobile sur Android capable de reconnaitre une image prise par l'appareil photo du smartphone en situation de mobilité. A partir d'une photo prise sur le vif, l'utilisateur va pouvoir afficher automatiquement sur son mobile les résultats de recherche de google correspondant à l'objet reconnu sur la photo : un monument, une peinture. Outre des objets, l'application est capable de scanner un texte !







Ce basculement annoncé vers le réel augmenté prend ici des formes pratiques et concrètes, immédiatement utilisables, plaçant l'annonceur, la marque, dans un nouveau rapport à ses consommateurs , pour une expérience enrichie pour ce dernier, immédiate, localisée, où le web vient en dehors du web, mieux que cela où le realtime web surgit en dehors du web, le contexte réel devenu cliquable et on air ( on parle même d'immediasphere). La fameux consommacteur né de l'internet 2.0 a encore de beau jour devant lui, l'User Generated Content muant en User Generated Context.

Share This:

François Verron

Je suis François Verron, consultant depuis plus de 15 ans dans le domaine digital. J'aide les entreprises et collectivités, à maitriser les pratiques numériques et leurs impacts sur leur organisation et leurs business.

No Comment to " Google mise (aussi) sur l'hyperlocal avec l'essor de l'internet mobile. "

  • To add an Emoticons Show Icons
  • To add code Use [pre]code here[/pre]
  • To add an Image Use [img]IMAGE-URL-HERE[/img]
  • To add Youtube video just paste a video link like http://www.youtube.com/watch?v=0x_gnfpL3RM