News Ticker

Menu

« L’espace client » réinventé = une vision sociale et ubiquitaire de l’Espace-client centré sur l'individu ?

Gartner donne la tendance pour 2009-2012 concernant les priorités en matière de conquête et de fidélisation clients . Parmi elles :
  • En 2009, les directeurs marketing gagnants seront ceux qui investiront dans un mix de marketing en ligne, de génération d’opportunités, de globalisation de leurs actions de promotion et de fidélisation client. Ils verront leur retour sur investissement progresser de 20 % au moins.
  • En 2009, les outils de gestion des opinions clients (Feedback Management) seront les investissements les plus utiles pour améliorer l’expérience des clients.
  • D’ici 2010, plus de 60 % des 100 premières entreprises mondiales proposeront à leurs clients une «communauté en ligne ».
  • D’ici 2011, un tiers des achats réalisés par un consommateur sera directement influencé par les opinions dont il aura eu connaissance en ligne, contre 9 % en 2008.

Miser sur la fidélisation de ses clients et moins sur la conquête directe, c'est ce que je retiens de ces « pronostics », avec pour nous, marketeux et commerçants online une réflexion prospective à concrétiser sur la notion d'«Espace client» , et ce, dans le nouveau contexte de connectivité ambiant ( les « lumières du 2.0 » et les interfaces mobiles).

Autre chiffre éclairant : l'accès à internet sur mobile est le seul moyen d'accès à internet pour 15% des mobinautes pouvait-on lire il y a un an. (Ipsos Media, AFMM, mars 2008 ). Et aujourd’hui, la tendance n’a pu que s’accentuer.


1.Pour un Espace client 2.0
A mon sens, cet Espace-Client réinventé doit "vivre" en symbiose avec une "communauté en ligne" de marque . Et sortir du carcan relationnel Marque/Individu, oser dé-individualiser le relationnel client/marque.


vu sur l’espace client de cd discount

Pour préciser le propos, il s’agirait en fait de « réinventer/ la fidélisation » ( ;-) en tirant parti des constats du 2.0, c’est-à-dire de ces nouveaux comportements des consommateurs, réclamant transparence, authenticité , avis et échanges avec leurs pairs . Ce qui induit de fait une posture de la preuve par les marques en tant qu’organisatrice de cette conversation entre ses clients et animatrice d’une relation client vivace, et au delà d’une communauté source de valeur (permettant à une marque de gagner en visibilité et crédibilité en émettant le signal fort d’une e-reputation de marque).
Et ce qui n'interdirait pas à la marque d'apporter ses éclairages experts sur tels sujets, sur tels produits (quoi de plus naturel en effet sur un espace client ?).

Je crois beaucoup à une mise à la page (devrait-on même dire « mise à l’écrans ») des espaces clients qui réduisent encore aujourd’hui la relation client en rapport one to one BtoC et souvent à sens unique, sans dialogue véritable.
hypothèse donc : un espace client centré sur le client mais ouvert à sa communauté de marque ou de produit redynamiserait la relation client, pour mieux fidéliser et déléguer la conquête à ses clients.

  • le client-individu relié à sa communauté de marque : consolider le lien avec ce client en mettant en scène le feedback direct avec la marque concernant tel produit, une sorte de « SAV community » mais aussi en événementialisant le relationnel de marque par l’animation de la communauté (maintenir le lien, l’affect).

  • le client-individu « gourou » auprès de ses proches : inciter le client à approcher (par permission marketing) et convertir les prospects de son environnement proche et affinitaire, via un rôle prescripteur, de parrainage, d’ambassadeur ; la marque s’appuyant sur la valorisation et la reputation de certains de ses membres et au global sur la reputation de la communauté.

  • Le crowdsourcing marketing ou comment impliquer des clients à l'élaboration et au packaging d'un nouveau produit.

2. Pour un Espace-Client widgetisé et ubiquitaire

Réinventer l’espace client c’est aussi se pencher sur l’impact des nouveaux usages, ceux hérités de la révolution2.0 qui aujourd’hui trouvent écho dans la dimension spatiale de la mobilité.

Autrement dit, à cette ouverture sociale ou communautaire de l’ESPACE-CLIENT, il faudrait aussi oser d’autres points d’entrée au plus proche des moments de vie du client, moments de vie qui se conjuguent au présent, hic & nunc, plus seulement via une zone d’identification sur la boutique en ligne, mais aussi dans « ses zones » de mobilité.

  • tirer parti du territoire où se trouve ce client en lui proposant des animations géolocalisées (chez le concessionnaire proche de chez lui ou à l’agence bancaire, sur son trajet quotidien) et pourquoi pas fédérer des clients autour d’un « SAV barcamp local » et renforcer le lien mais aussi favoriser le recrutement de prospects par « cette entremise événementielle locale ».

  • La widgetisation de cet Espace-Client ou comment déportaliser, défragmenter des données et des services, notamment sociaux, de l'espace-client vers des espaces agrégateurs personnalisés online que sont les plateformes sociales que fréquente ce client (page netvibes, facebook, ...) mais aussi ses autres points de connexion (sédentaires et nomades) tels que son smartphone, bureau d'ordinateur, bornes de contact...



Le widget de l’Espace-Client de Monabanq


  • Connectivité des nouveaux supports, relier l’Espace-Client à l’internet des objets, via par exemple des cartes de fidélités ou des objets incitant à l’interaction entre personnes tels que poken ou les objets de la fameuse société Violet.




Ainsi, cet Espace-Client deviendrait plus qu'un simple module de gestion des commandes et d’assistance, agrégeant un calculateur des points de fidélité et des push promos, deviendrait plus qu’une machine à qualifier . Cet Espace-Client engendrerait non seulement une relation individualisée vraie, parce qu’ascendante conversante véritable (de la marque à l’individu-client, de l’individu-client à la marque) et aussi une relation vraie parce qu’affinitaire, transversale entre cet individu-client et ses pairs, entre la communauté de marque et la marque in fine. Et enfin, une relation plus centrée sur le client car plus proche, jusqu’à faire le pont entre l’Espace-Client online et les espaces digitaux et physiques où le client se localise (chez lui, dans son quartier, en son agence, sur la toile, sur les réseaux sociaux, sur l'internet mobile, en boutique…), tendant à une vision sociale et ubiquitaire de l’Espace-client.

Le widget de l’Espace-Client de la SG pour Iphone
( lu sur http://www.goopple.fr/


L'espace client réinventé s'appuierait ainsi sur deux rouages moteurs: le communautaire ( socialmedia ) et l'ubiquitaire ( ubimedia ) , et entre les deux, leur corolaire, la widgetisation (l'espace-client partout ), le client devenant plus pro-actif, plus impliqué et acteur de sa relation client.

Share This:

François Verron

Je suis François Verron, consultant depuis plus de 15 ans dans le domaine digital. J'aide les entreprises et collectivités, à maitriser les pratiques numériques et leurs impacts sur leur organisation et leurs business.

2 commentaires to ''« L’espace client » réinventé = une vision sociale et ubiquitaire de l’Espace-client centré sur l'individu ?"

ADD COMMENT
  1. En dehors de la simple mise à disposition par une marque, d'espaces d'expression pour ses clients ou alors de fonctionnalités, les consommateurs sont demandeurs de véritables échanges / dialogue avec la marque. Celle-ci doit alors s'investir dans ce marketing conversationnel et ne pas seulement mettre à disposition des outils car on remarque que ce n'est pas ce qui créé la fidélité.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour tous ce lien très intéressant

    RépondreSupprimer

  • To add an Emoticons Show Icons
  • To add code Use [pre]code here[/pre]
  • To add an Image Use [img]IMAGE-URL-HERE[/img]
  • To add Youtube video just paste a video link like http://www.youtube.com/watch?v=0x_gnfpL3RM