News Ticker

Menu

Bon, au final, le WEB 2.0, c'était du vent ?

Petite question de fin de semaine sur le web 2.0 :pour y répondre, tout d'abord cette vidéo à voir ou à revoir

  • Alors, le web 2.0 au final, c'était du vent ? Réponse :Et bien non, ce n'était pas du vent mais une évolution majeure . Le web 2.0 ne saurait être réduit au seul concept marketing: c’est une façon qu’on eu les experts du web et de la communication de nommer un paradigme . Le WEB 2.0 comme paradigme se décrit par une logique participative et communautaire et a été reconnu comme un moment de l’histoire de la communication où la technologie libère les internautes qui peuvent exprimer plus aisément, à tout moment, en toute maitrise et avec créativité ce besoin essentiel de « rézoter » et participer.

    Après, pourquoi s'étonner de l'enthousiaste des "marketeux" sur ce phénomène quand le web participatif devient un formidable levier d'actions marketing ?

    Le web participatif est apparu dès le début d'internet ("web 1.0") avec les premiers outils contributifs (les forums et les chats, les avis ou e-opinions ...). Il s’est bien évidemment enrichi avec les nouveaux outils participatifs Web2.0 tel que les blogs, les réseaux sociaux , les notations, les wiki, les diggs, le bookmarks social, bref tout ce qui incite au Consummer Generated Media...

    Le web marketing participatif quand à lui est né aussi avec le "web 1.0" notamment dans les sites e-commerce ( La Fnac, Ebay, notamment) et les comparateurs de type Ciao qui proposent aux internautes de déposer leurs avis sur tels produits ou services. On parlait à l’époque des e-opinions.

  • L’explosion des services de réseaux sociaux, c’est qu’on a appelé la "révolution WEB 2.0" , place l’internaute au cœur du dispositif marketing des produits ou services web, de 2 manières :
  • 1. en tant que vecteur et auteur d’un « discours efficacement promotionnel ». Efficace parce que critique. Ainsi, un service , un produit cautionné par tels internautes se vend mieux car la parole de l’internaute pèse davantage que celle du vendeur, même si on constate aujourd'hui de plus en plus d'annonceurs qui font le choix de mixer les 2 approches ( Comme sur le site CNET par exemple).

    2. en tant que prospect et/ client pris dans une dynamique renouvelée des communautés en ligne : surtout des communautés de niche vivaces animées par des internautes captifs fédérés autour d’un thème, d’un produit, d’un sujet, d'un service , ces communautés qui constituent un terrain exceptionnel de recrutement et d’enrichissement de base de contacts. Les outils Web 2.0 sont venus renouveler l’attrait pour les réseaux en permettant à l'internaute d'appartenir à plusieurs communautés à la fois, en favorisant la mise en relation communautaire et en permettant de multiples manières d'exprimer son identité numérique : instantanéité, réactivité, interactivité, convivialité, facilité d’usage , facilité de nouer des contacts et d’enrichir son réseau, facilitée d'exister et d'être trouvé sur le web…

    Alors, ensuite, Web 3.0 , pourquoi pas, mais chacun se souviendra de 2005, 2006 comme une période charnière .

  • Où se situera le web dans 10 ans ? Dans mes lunettes, mon écharpe, mon manteau, partout où je suis et ne suis pas. Plus sérieusement, le web dans 10 ans n’existera plus car il aura muté au delà de l’interface que nous connaissons aujourd’hui. Ce qui est certain en tous les cas, c’est que cette dimension participative, collaborative, sociale et son corrolaire l’interactivité sont bien apparus au grand jour comme un mode d'utilisation d'internet ( on ne surfe plus seulement, surtout on rézote) qui s'est généralisé durant cette période dite "web 2.0" . Une période charnière car elle inaugure un mouvement qui façonnera les interfaces futures et autres mediums de communication des prochaines années. La convergence tant attendue se poursuivra sous l'impulsion de cette logique.

Share This:

François Verron

Je suis François Verron, consultant depuis plus de 15 ans dans le domaine digital. J'aide les entreprises et collectivités, à maitriser les pratiques numériques et leurs impacts sur leur organisation et leurs business.

No Comment to " Bon, au final, le WEB 2.0, c'était du vent ? "

  • To add an Emoticons Show Icons
  • To add code Use [pre]code here[/pre]
  • To add an Image Use [img]IMAGE-URL-HERE[/img]
  • To add Youtube video just paste a video link like http://www.youtube.com/watch?v=0x_gnfpL3RM